817 Banoyard, La Reid (Theux) Belgique
+32479890726
info@fermedubanoyard.be

Région

Spa, "Perle des Ardennes" et ville thermale, et Theux, terre d'histoire

LOCALISATION


Située entre Spa et Theux, la Ferme du Banoyard vous accueille au sein d'une nature généreuse et diversifiée. La région regorge de curiosités et de possibilités touristiques (voir la rubrique "Activités").

Située au coeur de l'Ardenne Bleue, elle est entourée de paysages magnifiques et d'une nature variée : promenez-vous sur le Plateau des Hautes Fagnes, découvrez la Charmille et les Grottes de Remouchamps et les nombreux autres lieux à visiter. Flânez aux abords du lac de Warfaaz ou découvrez à pied ou à vélo les villages alentours. 

Outre ses grands espaces verdoyants, la région vous propose des infrastructures sportives et de détente, des rendez-vous populaires et festifs et un accueil chaleureux.

Proche de deux autoroutes, la Ferme du Banoyard se situe en Province de Liège, non loin des frontières hollandaise et allemande.


UN PEU D'HISTOIRE ...

La ville de Spa tout d'abord.  
Connue pour ses eaux thermales depuis l’époque romaine, Spa commence à prendre son essor au XVIè siècle lorsque la réputation des eaux entraîne un réel commerce. Le terme "Spa" est devenu un terme générique pour le thermalisme en anglais et dans quelques autres langues.

Spa étant devenu un rendez-vous couru de la noblesse européenne, l'empereur Joseph II surnomma la ville le « Café de l'Europe », et c'est à Spa qu’est né le premier casino moderne.

Parmi les personnalités ayant séjourné à Spa, retenons Victor Hugo; le tsar Pierre le Grand ; toute la famille royale de Belgique ; Casanova; Alexandre Dumas (père) et Mererbeer.

En mars 1918, l’armée allemande y installa son quartier général des opérations. C’est de là que les stratèges allemands déclenchèrent la dernière offensive allemande d’envergure de la Première Guerre mondiale : l'Offensive Michael.

Après une période d’assoupissement à la fin des années 1950, le thermalisme redémarre de plus belle au début des années 2000, avec les superbes installations d’Annette et Lubin, au sommet de la colline dominant la ville. Un funiculaire permet d’y accéder.

La ville de Theux, terre d'histoire ...

La plus ancienne mention de Theux se trouve dans un diplôme de 814 par lequel Louis le Débonnaire fait une donation de biens fonds à l’Abbaye de Stavelot-Malmédy.

Le château de Franchimont est mentionné pour la première fois en 1155, mais il fut construit dans le courant du XIème siècle. Il est le centre militaire, judiciaire et administratif de cette enclave du pays de Liège. Le châtelain est chargé de représenter le Prince-Evêque.

Dans la nuit du 29 au 30 octobre 1468, « Six Cents Franchimontois » tentèrent en vain de s’emparer de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, dont les troupes menaçaient la ville de Liège. En représailles, les armées bourguignonnes ravagèrent le Pays de Franchimont : elles détruisirent tous les moulins à fer qui étaient nombreux dans la région.

À la fin du XVIème siècle, le château accueille les personnalités se rendant aux eaux de Spa.

On relève à Theux des traces d’industrie céramique, d’exploitation du fer et du marbre noir à l’époque romaine. Principale ressource des habitants, l’industrie du fer se releva après le désastre de 1469. Après son essor remarquable, l‘industrie sidérurgique déclina complètement à la fin du XVIIème siècle. À cette époque, les habitants filent et apprêtent la laine à domicile. Ils vivent aussi de l’élevage des moutons et de la culture des céréales.

L’industrie se développe par l’installation de lavoirs, de filatures de laine et de tanneries.

Actuellement, il subsiste 163 exploitations agricoles sur le territoire communal. Les tanneries ont disparu mais non les industries textiles et métalliques. 

Vous avez des difficultés à nous contacter via le formulaire ?
  • téléphone:

    +32479890726
  • email:

    info@fermedubanoyard.be